Châteauroux
contact@damientrehoux.com

Sa biographie, en quelques mots

Préparez-vous à lun des plus grands changement social de ces dernières décennies

Damien est né le 6 août 1988 en région Parisienne à Rosny sous bois.

Un père ouvrier et une mère serveuse Damien est l’ainé d’une famille de 3 enfants.

En 2003 il commence une seconde général dans un lycée en province. En constatant ses résultats presque médiocre il fait le choix de se rediriger vers une carrière professionnelle en BEP électrotechnique dès 2004. S’enchaine alors 2 ans de BEP puis 2 ans de BAC professionnel en Maintenance des Equipements Industriel.

Juillet 2008, il obtient son BAC professionnel,

Septembre 2008 il décroche son premier CDI en tant que technicien régleur dans une usine pharmaceutique pour laquelle il passera un peu plus d’un an en déplacement à Lessine, en Belgique.

Près de 2 ans plus tard, Damien songe à une réorientation de carrière. Il se rend compte rapidement qu’il est voué à la même carrière que la plupart de ceux qui l’entoure: métro, boulot, dodo. Vivre avec 5 semaines de congés par an et un planning journalier qui décidait pour lui quand est-ce qu’il devait manger, travailler, et se rendre au WC semblait ne pas être fait pour lui. Il dis d’ailleurs “je pense que c’est fait pour personne, mais comme nous sommes formaté à bien travailler à l’école pour avoir un job et payer des factures, alors, la plupart se contente de suivre la masse, pendant qu’une minorité saisisse la chance de vivre, pour de vrai.”

C’est début 2010 que Damien rencontre l’industrie du marketing relationnel, en parallèle de l’usine il se lance! “C’est motivant, plus on travaille plus on gagne, et en plus, mes collègues m’encourage à réussir, dans l’usine ou je travaille c’est du chacun pour soi. Et plus je travaille et plus on me dis merci, mais ma fiche de paie ne change pas!”

Il se passionne alors pour cette industrie, le contact humain, la prise de parole. Il dévore de nombreux livres sur le sujet, des audio, des vidéos “J’avais compris que je devais faire des choses que les autres ne faisaient pas pour avoir des choses qu’ils n’avaient pas.”

Et c’est courant de l’hiver 2011 qui prend la décision de stopper sa carrière à l’usine et commence à endosser le costume trois pièces à la place de son jolie costume bleu de travail. Commence alors de drôles de péripéties! “Je me souviens, j’avais quitté l’usine à 13h pour me rendre à un entretien à Dieppe en normandie, je patientais alors devant la porte de l’entreprise en question. Quelques minutes à peine après mon arrivée une voiture s’est arrêtée devant moi, 3 ou 4 jeunes étaient dedans. Un d’eux est venu me voir pour me demandé ce que je faisais là, il travaillais pour un concurrent; avant de partir il m’a dis de faire attention à ma tenue et que la chemise, quand on porte un costume, ça se rentre dans le pantalon !… que j’étais mal à l’aise, j’avais vraiment tout à apprendre!”

Finalement c’est dans une entreprise spécialisé dans l’ouverture et la fermeture de l’habitat en région centre que Damien fera ses premiers pas dans le commerce tout en évoluant dans l’industrie pour laquelle il se passionne en parallèle.

Il enchainera quelques missions commerciales jusqu’à postuler chez un célèbre vendeur de piscines. “j’avais envie d’évoluer dans le commerce, sans diplôme, sans bagout, sans réel charisme, c’était très compliqué. Alors j’y suis allé au culot, j’ai postulé, il m’ont pris sans discuter. Enfin dans mes souvenirs ils étaient pressés de trouver, ça m’a aidé à décrocher le poste”

Il passera 2 années dans cette entreprise qui lui financera aussi des formations, dans leur école à Lyon notamment. Il fais ses marques, travaille sur sa confiance en lui et acquiert de nouvelles compétences.

Il participera notamment à des séminaires sur la réussite avec Donald Trump à Barcelone, puis des icônes de la réussite mondial et des coach internationaux comme Anthony Robbins, David Laroche et bien d’autres.

Il évoluera ensuite dans l’immobilier, qui restera son dernier poste salarié. “Après 2 ans comme vendeur de piscines et d’accessoires de piscines en magasin, j’avais envie d’autre chose, de plus, de bouger, d’apprendre. J’avais cette soif de voir de nouvelles choses et de me laisser la chance d’acquérir de nouvelles compétences. Je me suis dirigé vers l’immobilier, et c’est là que tout à décollé pour moi. J’ai commencé comme commercial, j’ai eu la chance de faire parti des 3 meilleurs vendeurs Espoir de France de la franchise et me suis vu offrir un voyage tout frais payé à Dubaï. J’ai ensuite évolué comme responsable commercial, puis responsable d’agence pour une filiale du groupe Fousse Construction.”

Le cadre n’a pas bougé, toujours accroché dans son bureau!
Damien Trehoux et sa collègue représentant les maisons CTVL
Lire l’article ICI

C’est mi 2016 qu’il prendra la décision de vivre pleinement de ses activités d’indépendant. Sa mission de vie: partager l’état d’esprit de gagnant. Il veut, à travers son histoire, enseigner que tout est possible à qui ose et le veut vraiment.

Il a su développer un mental de gagnant, des compétences dans le management et le commerce mais aussi des compétences en leadership qu’il compte bien transmettre.

“J’ai envie que les gens ouvrent les yeux sur qui ils sont vraiment, nous sommes tous nés pour gagner, d’ailleurs nous avons tous gagné la course contre des milliers de spermatozoïdes, c’est bien que nous avons l’âme de gagnant, j’ai hâte de parler avec vous des possibilité qui peuvent s’offrir à vous pour changer de vie”